Dans quels cas contacter son assurance habitation ?

Dans quels cas contacter son assurance habitation ?

D'après la Caisse centrale de réassurance (CCR), le montant des préjudices après le passage de l'ouragan Irma est estimé à plus de 200 millions d'euros. Ce montant prouve la nécessité de contracter une multirisque habitation. Néanmoins, dans quel cas l'assuré faut-il contacter son assurance habitation ?

Pour une déclaration de sinistre

Suite à un sinistre, l'assuré doit contacter son assurance afin de l'aviser de la situation. De plus, le sinistré a la possibilité d'informer sa compagnie par appel téléphonique, en ligne sur le site de l'assurance ou directement en agence. Néanmoins, les modalités de déclaration sont précisées à l'intérieur du contrat d'assurance. Aussi, il est conseillé d'expédier conjointement un courrier recommandé avec AR au siège de l'assureur et de l'agent d'assurance.

En outre, le sinistré est tenu de se conformer aux délais prescrits dans la clause. Toutefois, à chaque sinistre correspond un délai prédéfini à défaut de précision sur papier. Effectivement, le sinistre vol et cambriolage requièrent un délai de 2 jours. Quant aux dégâts des eaux, de l'inondation, des incendies et explosions, le sinistré profite de 5 jours pour engager les procédures. Les victimes de catastrophes naturelles bénéficient de 10 jours pour aviser leur assurance.

Pour une demande de résiliation

L'assuré doit également prévenir son assureur s'il souhaite résilier son contrat d'assurance. Pareillement, le contact s'effectue avec un conseiller via téléphone, au point d'agence durant les jours ouvrés ou sur rendez-vous. De plus, les conditions de résiliations sont préalablement prévues dans le contrat. Du reste, il incombe à l'assuré de respecter les termes de la clause. Outre la communication à distance, l'assuré doit avertir son assurance par lettre recommandée.

Du reste, l'annulation de couverture semblait plutôt complexe avant la loi sur la Consommation. Aujourd'hui, les usagers ont le droit d'annuler à tout moment leur assurance sans pénalisation, après bien sûr, la première année d'exercice. Pourtant, l'assuré a plein droit de résilier sa couverture même avant un an, mais uniquement en cas de changement. Par ailleurs, si l'assuré a préalablement contracté une nouvelle assurance, la résiliation auprès de l'ancien assureur relève de la nouvelle compagnie.

Pour une modification du contrat

L'assuré déclare à son assureur tous les changements de situation. En outre, les modifications à notifier concernent le changement de domicile, de situation familiale et professionnelle. Comme les deux cas précédents, la déclaration est effectuée par lettre recommandée avec AR. De plus, cette lettre mentionne la date de la modification. Aussi, les pièces justificatives accompagnent ce courrier. Concernant le déménagement, l'assuré a le choix entre résiliation ou transfert de contrat.

Cependant, le contact et la modification semblent indispensables uniquement si le changement implique une révision des risques à couvrir. Évidemment, une augmentation des champs de couverture entraîne un accroissement de la prime d'assurance. De surcroît, le particulier dispose de 15 jours pour informer sa compagnie. Toutefois, si le risque couvert diminue, l'assuré a droit à 3 mois pour la déclaration du changement. L'annulation prend effet un mois après réception du courrier.

Autres articles