Comment utiliser son assurance habitation ?

Comment utiliser son assurance habitation ?

Incendie, explosion, vol, dégâts des eaux… autant de sinistres peuvent impacter sur l'habitation. Ainsi, l'assurance logement demeure indispensable pour se couvrir contre les éventuels frais de dommages. Cependant, comment utiliser son assurance habitation ?

Se référer aux termes du contrat

Après un sinistre de n'importe quelle nature (dégâts des eaux, incendie, vol…), le premier réflexe à adopter est de se référer au contrat d'assurance. En effet, ce document précise les démarches à engager pour le remboursement des frais de dommage causés par le sinistre. Aussi, la clause indique également le délai de déclaration à respecter. Par conséquent, le non-respect de ce délai entraîne une sanction à l'égard du sinistré. Cette pénalité varie d'une réduction à une annulation de l'indemnisation selon la compagnie.

De plus, l'indemnisation s'appuie principalement sur la clause. Effectivement, la compagnie rembourse les biens sinistrés en valeur à neuf ou en valeur de remplacement suivant les précisions du contrat. Ainsi, il convient de négocier les modalités de remboursement lors de la signature. Outre le montant de l'indemnisation, le délai de versement semble aussi inscrit à l'intérieur de la clause. À défaut de précision, ce délai reste généralement de 30 jours suivant l'accord entre les deux parties.

Inspecter le champ de couverture

Dans la plupart des cas, une assurance classique inclut la garantie responsabilité civile. Cette couverture prend en charge les frais des dégâts corporels et matériels engendrés à un tiers. Ainsi, la responsabilité de l'assuré, des membres de son foyer et des autres occupants de son logement est assurée par la compagnie. D'ailleurs, le souscripteur est tenu de vérifier si les personnes couvertes sont effectivement mentionnées dans la clause. Autrement, il doit en aviser son assureur.

Les contrats d'assurance indiquent également les exclusions. Il s'agit d'un chapitre informant du refus d'indemnisation pour certains cas spécifiques. Les exclusions sont établies par la compagnie d'assurance. Cependant, l'article L.112-4 du code des assurances somme les assureurs de notifier et d'expliciter les clauses d'exclusions dans le contrat. Par ailleurs, le souscripteur a plein droit de négocier certaines exclusions lors de la finalisation du contrat. Pour ce faire, il suffit d'intégrer une garantie optionnelle.

Pour être bien indemnisé

Avant la conclusion, le souscripteur doit préalablement établir un bilan complet concernant la valeur réelle de ses possessions. Au moment de la signature, il semble préférable d'ajouter certaines garanties supplémentaires. En effet, ces couvertures supplémentaires complètent le champ d'action de l'assurance et évitent les mauvaises surprises en cas d'imprévus. Après la souscription, l'assuré doit approfondir son contrat et par la même occasion, adapter son logement (installation des systèmes de sécurité, mesures de précaution…).

Lors du versement de l'indemnité, l'assureur prend en considération la franchise. Cette dernière parle du montant restant à la charge de l'assuré après le remboursement. Ce seuil varie en fonction du contrat et de la compagnie. D'ailleurs, la franchise est établie dès la souscription. Par conséquent, l'assuré est tenu d'étudier cette somme avant de donner son accord. Cependant, ce montant est obligatoire uniquement si le sinistre relève de la responsabilité de l'assuré. Autrement, le responsable doit verser la franchise. Vous cherchez à en apprendre plus sur le domaine de l'assurance ? www.protection-habitation.fr/ ce site vous donnera plus d'informations !

Autres articles